Le blog touristique de la Wallonie picarde

Vous connaissez Astérix et Obélix ? L’histoire des Gaulois ? Vous les imaginez avec des cheveux longs, leurs casques à ailettes vivant dans une maison ronde ? Hé bien la réalité n’est pas tout à fait la même. C’est ce dont je me suis rendue compte en sortant de l’expo « Rome en pays nervien, retour sur notre passé antique », une expo à démonter les clichés…

J’ai toujours aimé l’art et l’histoire. D’ailleurs, j’ai longtemps rêvé d’être restauratrice d’art. C’était donc inévitable : je devais me rendre à Ath et à Bavay (France). Ces deux villes accueillent deux des quatre sites archéologiques de la Via Romana  avec l’Archéosite® d’Aubechies-Beloeil et le Musée archéologique provincial de Velzeke. Ces deux lieux d’exposition n’ont pas été choisis par hasard. LEspace gallo-romain d’Ath possède des objets issus de la campagne, le Forum antique de Bavay rassemble ceux de la vie urbaine. Pour commencer cette belle mais froide journée de printemps, je me suis donc rendue à Ath. La dernière fois que j’y suis allée c’était en primaire (tout cela ne nous rajeunit pas !). Mais j’avoue n’en avoir qu’un vague souvenir. Du moins, jusqu’à ce que je sois à nouveau face à la pièce maîtresse qui fait, selon moi, la plus grande richesse de ce musée : un chaland en bois, un des seuls bateaux gallo-romains restaurés à ce jour en Belgique. Se trouvant à l’entrée du musée, vous ne sauriez le rater. Je vous conseille de prendre le temps de le contempler et de vous imaginer ces marins Nerviens ramer contre vents et marées. Votre imagination risque bien de prendre le dessus. Réveillez-vous ! Et montez directement au deuxième étage pour la suite de la visite.

Photo1

 

C’est qui les Nerviens ?

Figée devant la première vitrine, je plisse les sourcils en me demandant : c’est quoi un Nervien ? « Hey ! Mais c’est nous en fait ! ». Avouez que vous vous êtes aussi posé la question. 😉 Leur territoire était à cheval sur la Belgique et la France. Allant de la Sambre à l’Escaut, nos ancêtres les Gaulois (ou plutôt nos ancêtres les Nerviens) ont vécu au 4ème siècle avant J.-C. Ce peuple faisant partie de la Gaule est mentionné pour la première fois dans un récit de bataille de Jules César, dans le fameux Bellum Gallicum que tous les latinistes connaissent (hé oui, la traduction latine reste pour moi un souvenir douloureux, pour vous aussi ?).

Des objets comme neufs

Dans tous les musées d’archéologie, on n’échappe pas aux traditionnelles poteries. J’admets qu’au bout de 100 plats, coupelles et autres déclinaisons en terre cuite, mon cerveau sature. Si, comme moi, vous vous lassez vite de la vaisselle, ne vous en faites pas. Ici, seules quelques vitrines les présentent. Ce qui m’a impressionné, c’est leur exceptionnel état de conservation. Certaines paraissent neuves. Je demande à la guide « Vous êtes sûre qu’elles sont authentiques ? ». Evidemment que oui pardi ! Cela s’explique par le fait que les archéologues ont retrouvé il y a peu plusieurs tombes à hypogée (hypo-quoi ?). Ces chambres funéraires étaient creusées par les Nerviens à 6m de profondeur. On y accédait par un escalier et elles étaient constituées d’une petite salle elle-même divisée en cases. Les Nerviens disposaient méthodiquement et soigneusement les objets du quotidien ayant appartenu au défunt dans chacune d’elles. Ces tombes ont permis de garder intact de nombreuses pièces datant de… 2000 ans ! Impressionnant, non ? Tout s’explique donc.

Deux objets ont particulièrement retenu mon attention : un cachet d’oculiste et un diplôme militaire en or gravé des deux côtés. Le cachet de forme rectangulaire donnait le nom du médecin et parfois une prescription. En 2000 ans d’histoire, on n’a pas inventé grand chose de ce côté-là. Quant à la plaquette d’or, j’aurais bien voulu aussi en recevoir une à ma remise de diplôme !

Photo2bis

 

En route pour Bavay

Après un voyage d’une heure en voiture à travers la campagne (c’est vrai que les deux sites sont un peu loin l’un de l’autre), j’arrive au Forum antique de Bavay ou Bargacum (les historiens n’étant, comme d’habitude, jamais d’accord sur les origines du nom), petite ville du nord de la France non loin de Maubeuge. Conseil : si vous le pouvez, parkez-vous à proximité du Forum, le long des traits blancs. Les places de parking bleu nécessitent le disque.

Une fois la « charrue » parkée, je rentre dans le musée. Un brouhaha règne dans le grand hall. Les classes sont de sortie et regardent avec curiosité les restes de colonnes et leur chapiteau en granit. Une ligne du temps de 10 mètres de long traverse le couloir du fond. Je décide de visionner le film 3D sur le Forum qui permet de se rendre compte de toutes les découvertes qu’il a permises !

Au fil de l’expo, je m’aperçois que les panneaux explicatifs sont quelque peu redondants avec ceux de l’Espace gallo-romain d’Ath. La diversité des objets n’en reste pas moins riche, les deux expos se complétant parfaitement.

Prévoyez une bonne après-midi pour visiter les deux sites. En présentant votre ticket de l’une des deux expos, vous obtiendrez une réduction sur l’autre. Tous les 1ers dimanches du mois, les deux musées sont gratuits et des animations sont à voir au Forum. Petits et grands découvriront bien plus que ce qu’ils ne croient ! 

  • Vignette8
  • Vignette7
  • Vignette6
  • Vignette5
  • Vignette4
  • Vignette3
  • Vignette1
  • Vignette2

Le 17/05/2015 à 15h : Visite guidée & animations familiales autour de l’exposition temporaire « Rome en pays nervien. Retour sur notre passé antique ». (1€/pers.)

Adresse du jour

Rue de Nazareth, 2
7800 Ath
+32 68 26 92 33
http://www.espacegalloromain.be

0

Commentaire(s)